Ministère du Développement durable et des InfrastructuresFormulairesPresse

Principales mesures entreprises pour réduire les émissions de CO2 en provenance des transports routiers

A côté des efforts constants d’amélioration des infrastructures et de l’attractivité des transports en commun (entres autres centrale de mobilité / nouveaux tarifs en 2007), le gouvernement, dans le cadre du 1er plan d’action en vue de la réduction des émissions de CO2 (avril 2006), a mis en œuvre un certain nombre de mesures pour agir face aux émissions de gaz à effet de serre croissantes en provenance du secteur des transports, dont entres autres :

  • Au 1er janvier 2007, la taxe sur les véhicules routiers a été restructurée selon des critères environnementaux, de manière à inciter le citoyen, lors de l’acquisition d’un nouveau véhicule, à donner préférence aux véhicules à faible consommation de carburant, i.e. à faibles émissions de CO2.

  • Les recettes supplémentaires ainsi générées, ensemble avec le relèvement progressif des taux des accises sur les carburants routiers (opéré au 1er janvier 2007 et au 1er janvier 2008 afin de limiter l’« exportation » de carburants), alimentent le fonds de financement des mécanismes de Kyoto. Ce fonds permet au Luxembourg de financer des efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre, aussi bien au niveau national qu’au niveau international. Le principe pollueur – payeur se voit donc appliqué.

  • Campagnes d’information et de sensibilisation

  • Aides financières pour la promotion des voitures à faibles émissions de CO2 : PRIMe CAR-e et PRIMe CAR-e plus